+AA
En

Se déplacer en ville : les technologies géospatiales peuvent-elles aider les utilisateurs de fauteuils roulants?

Les messages clés

  • Les utilisateurs de fauteuils roulants utilisent de plus en plus les systèmes de navigation géographiques pour se déplacer, malgré que ceux-ci ne soient pas toujours adaptés à leurs besoins spécifiques.

  • Les technologies d’assistance géospatiales, quant à elles, prennent en compte le profil des utilisateurs de fauteuils roulants et les aident à se déplacer en villes.

  • Des critères de convivialité sont toutefois à définir pour que ces technologies soient encore plus complètes et répondent aux besoins des utilisateurs.

Un Canadien sur cinq âgé de 15 ans et plus est limité dans ses activités en raison d’une incapacité.(1) On compte d’ailleurs 288 800 utilisateurs de fauteuils roulants dont 70 % utilisent des fauteuils manuels et 30 % électriques.(2)

Les problèmes de mobilité sont courants et peuvent affecter tant l’autonomie et la participation sociale. Chez les utilisateurs de fauteuils roulants, leur mobilité est également entravée par différents obstacles tels que des trottoirs étroits ou bloqués, des surfaces difficiles à parcourir, l’absence de rampes ou des rampes trop raides, des conditions climatiques qui rendent la chaussée enneigée, boueuse ou glissante, ou encore une signalisation déficiente.

Pour se déplacer de façon sécuritaire et autonome en ville, les utilisateurs de fauteuils roulants utilisent de plus en plus des planificateurs d’itinéraires et des systèmes de navigation comme Google Maps. Certaines avancées technologiques ont été faites au cours des dernières années, certains de ces systèmes offrant des itinéraires qui prennent en compte les besoins de mobilité des utilisateurs de fauteuils roulants. Mais les systèmes conventionnels n’offrent pas encore toutes les informations essentielles telles que l’emplacement des trottoirs, la pente maximale, le nombre et le type de passages à niveau, et ce, tout en tenant compte du profil des utilisateurs de fauteuils roulants.

La solution pour rendre les villes réellement accessibles aux personnes à mobilité réduite ? Développer des technologies d’assistance géospatiales qui intègrent un planificateur d’itinéraire et un système de navigation tenant compte de la position géographique, de l’espace accessible piétonnier et des capacités de l’utilisateur ou de son type de fauteuil roulant. À titre d’exemple, un groupe de recherche canadien mène actuellement un projet (MobiliSIG) qui vise à analyser les informations d’accessibilité dans un contexte urbain et à diffuser ces informations en temps réel aux appareils mobiles des personnes se déplaçant en fauteuil roulant.

Mais comment savoir si ces technologies d’assistance géospatiales sont conviviales et répondent aux besoins des utilisateurs de fauteuils roulants?

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique a examiné 15 articles scientifiques pour découvrir quels sont les critères à considérer pour développer des technologies d’assistance géospatiale adaptées aux personnes qui se déplacent en fauteuils roulants.(2)

Cette revue a permis de proposer une liste de 54 critères de convivialité qui pourraient être utiles pour raffiner les technologies d’assistance géospatiales existantes. Ces critères peuvent également aider les professionnels de la santé et des services sociaux, tout comme les professionnels responsables de la planification du territoire urbain et des transports afin de mieux répondre aux besoins de mobilité des utilisateurs de fauteuils roulants, les aider à planifier leurs itinéraires en ville avec le moins d’obstacles possible et naviguer en temps réel dans un environnement urbain.

L’analyse des 54 critères identifiés dans la revue révèle des éléments clés à tenir compte. Tout d’abord, il faut garder en tête que les mains de certains utilisateurs seront occupées par les mains courantes de leur fauteuil roulant et que les utilisateurs regarderont devant eux (et autour d’eux), et non leur écran et leur application d’assistance. Cela signifie qu’il faut prévoir des technologies multimodales qui offrent un écran ainsi que des instructions verbales pour continuer leur parcours.

La convivialité de ces technologies doit également tenir compte de possibles problèmes de manipulation et de la météo (par exemple, le port de gants en hiver, la pluie, le soleil sur l’écran, les bruits de la circulation peuvent nuire à leur utilisation). Certaines de ces technologies visent d’ailleurs à transmettre des informations en temps réel.

Enfin, il faut tenir compte du fait que certains des utilisateurs peuvent avoir une mémoire de travail limitée (c’est-à-dire une capacité limitée d’accumuler et de manipuler temporairement des informations afin de réaliser une tâche particulière). Il faut donc s’assurer que les informations sur l’écran leur soient accessibles (que ce soit du texte, des informations mises en contraste, des symboles, des graphiques, des photos, ou des vues d’itinéraires).

Localiser la technologie qui vous convient!

Souhaitez-vous de l’aide afin de planifier vos déplacements en fauteuil roulant en ville? Des technologies d’assistance géospatiales pourraient-elles vous aider?

1. Discuter de vos besoins, vos préférences et vos préoccupations avec un professionnel de la santé (comme un ergothérapeute travaillant pour un service de réadaptation).

2. Examinez les technologies existantes pour déterminer si elles peuvent répondre à vos besoins, préférences et inquiétudes.

3. Prenez un moment pour vous assurer que ces technologies sont conviviales : comment l’information est présentée (clarté, couleur, graphiques, cohérence, crédibilité, lisibilité, pertinence, fiabilité, compréhension), quelle est la facilité de navigation, le vocabulaire utilisé est-il accessible, la facilité du contrôle de l’interface par la voix ou le touché, ou encore la présence d’un système de reconnaissance vocale.

4. Demandez à votre professionnel de la santé si des outils d'aide à la décision sont disponibles pour vous aider à prendre des décisions sur les technologies d'assistance géospatiales, mais aussi des ressources qui peuvent vous aider (vous et votre proche) à naviguer parmi les programmes financés par l'État et les organismes de bienfaisance pour obtenir de telles technologies.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Statistique Canada. Enquête canadienne sur l'incapacité, 2017. Ottawa: Canada, 2018.
  2. Prémont ME, Vincent C, Mostafavi MA, Routhier F. Geospatial assistive technologies for wheelchair users: A scoping review of usability measures and criteria for mobile user interfaces and their potential applicability. Disability and rehabilitation; Assistive technology, 2020, 15(2): 119–131.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation