+AA
En

Ne laissons pas la stigmatisation se propager comme un virus

Les messages clés

  • Il y a eu une forte tendance à la stigmatisation des personnes âgées et des divisions intergénérationnelles depuis le début de la pandémie.
  • La stigmatisation peut nuire à la cohésion sociale, provoquer l'isolement de certains groupes et entraîner des problèmes de santé plus graves et des difficultés à contrôler les pandémies.
  • Vous pouvez faire votre part pour lutter contre la stigmatisation sociale pendant la pandémie de COVID-19, en utilisant les bons termes pour parler des personnes âgées, en diffusant les faits sur le virus, en encourageant une plus grande cohésion sociale et en soutenant la solidarité intergénérationnelle.

Les périodes de crises font souvent ressortir le meilleur de nous, mais aussi parfois le pire. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, nous avons pu voir des élans de solidarité et d’entraide à l’échelle locale et communautaire, une multiplication des rapprochements virtuels pour briser le mur de l’isolement, ainsi que des efforts collectifs visant à respecter les mesures édictées par les autorités de santé publique.

Mais les pandémies, comme celle que nous vivons, sont également un terreau fertile pour la stigmatisation sociale.(1) Lorsqu’il est question de santé, la stigmatisation sociale est l'association négative entre un groupe de personnes qui partagent certaines caractéristiques et une maladie spécifique. Cela peut signifier que des personnes sont étiquetées, stéréotypées, discriminées et traitées injustement en raison d'un lien perçu avec cette maladie.(2)

L'épidémie actuelle de COVID-19 a provoqué une telle stigmatisation à l’égard de différents groupes, dont les personnes d’origine asiatique (plusieurs individus et personnalités publiques ayant cherché à les blâmer faussement pour l’épidémie de COVID-19); les personnes en contact étroit avec le virus (comme les travailleurs de la santé dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée qui ont été fortement touchés par la pandémie); mais aussi les personnes âgées.(1; 2; 3)

L’Organisation mondiale de la Santé et des chercheurs s’inquiètent d’ailleurs d’une forte tendance à la stigmatisation des personnes âgées et aux divisions intergénérationnelles depuis le début de la pandémie. Que ce soit dans la presse, les médias sociaux et les discours publics d’acteurs gouvernementaux, les personnes âgées sont souvent dépeintes comme vulnérables, fragiles, impuissantes et incapables de contribuer à la société.(2; 3; 4)

Ce qui contribue à la stigmatisation sociale

Plusieurs facteurs ont pu contribuer à nourrir la stigmatisation sociale durant la pandémie de COVID-19. C’est une maladie nouvelle et pour laquelle il existe encore bien des incertitudes. Les gens ont souvent peur de l'inconnu et il est facile d’associer une telle peur aux « autres ».(2) D’autres facteurs ont également pu alimenter la stigmatisation des personnes âgées depuis le début de la pandémie, notamment l’âgisme déjà ambient dans nos sociétés, l’utilisation de seuils d'âge arbitraires par les autorités de santé publique (par exemple, confiner toutes personnes de 70 ans et plus) (3), et le fait que des centres d’hébergement et de soins de longue durée ont été souvent des foyers d’éclosion et de propagation du virus. De plus, les réponses gouvernementales à la pandémie ont grandement affecté la vie de bien de gens (que ce soit la fermeture des écoles, des entreprises et des commerces, ou encore les pertes d’emplois massives). Ceci a pu alimenter les fractures intergénérationnelles et pousser bien des gens à remettre en question certaines mesures de santé publique touchant l’ensemble de la population (plutôt que strictement les personnes âgées).

L'impact de la stigmatisation sociale

La stigmatisation sociale peut avoir des conséquences terribles, et particulièrement en temps de pandémie. Elle peut miner la cohésion sociale et provoquer un éventuel isolement de certains groupes. Cela peut entraîner des problèmes de santé plus graves et des difficultés à contrôler une épidémie. Elle peut amener des gens à cacher qu’ils sont infectés par le virus pour éviter d’être discriminé, les empêcher de demander des soins de santé, ou encore les décourager à adopter des comportements sains.(2; 3)

Luttons contre la stigmatisation

Vous pouvez faire votre part pour lutter contre la stigmatisation sociale pendant la pandémie de COVID-19.

- Soyez conscient du poids des mots: Évitez d'utiliser des termes qui alimentent les stéréotypes et qui suggèrent que les personnes âgées sont toutes fragiles et vulnérables.(2)

- Partagez des faits: La désinformation sur la façon dont le virus est transmis et traité, ou sur l'efficacité des mesures de santé publique, peut renforcer la stigmatisation sociale. Assurez-vous de partager des informations fiables et fondées sur des données probantes avec vos amis et votre famille.(2; 4)

- Rappelez aux gens l'importance de la cohésion sociale: Un manque de cohésion sociale peut sérieusement compromettre l'efficacité des mesures de santé publique pour répondre à la pandémie. Notre capacité à traverser cette période économique et sociale difficile dépend de notre capacité à rester unis.(2; 4)

- Encouragez la solidarité intergénérationnelle: Partagez des histoires qui humanisent les expériences et les défis des personnes de tous âges touchées par la pandémie, et soulignez la nécessité de se soutenir mutuellement.(1; 2; 4)

Ensemble, nous pouvons lutter contre la pandémie et devenir des communautés plus fortes et unies.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Chau V, Loh V. Stigma, discrimination, health impacts and COVID-19. National Collaborating Centre for Determinants of Health, 16 mars 2020.

  2. World Health Organization. A guide to preventing and addressing social stigma associated with COVID-19, 24 février 2020.

  3. Ayalon L, Chasteen A, Diehl M, Levy B, Neupert SD, Rothermund K, Tesch-Römer C, Wahl HW. Aging in times of the COVID-19 pandemic: Avoiding ageism and fostering intergenerational solidatiry. The Journals of Gerontology: Series B, 2020.

  4. United Nations. Policy brief: The impact of COVID-19 on older persons. Mai 2020.

 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation