+AA
En

De la maltraitance dans les collectivités rurales et éloignées

Les messages clés

  • Les aînés vivant dans une collectivité rurale ou éloignée sont plus vulnérables à la maltraitance en raison de l’isolement géographique et du manque d’accès aux services et aux transports.
  • L’élaboration de politiques contre la maltraitance envers les aînés, particulièrement les aînés autochtones, exige une attention particulière aux enjeux historiques et culturels.
  • Vous pouvez poser trois petits gestes : 1) sachez reconnaître les formes et signes de maltraitance; 2) parlez à l'aîné concerné; et 3) posez des questions afin de vous assurer que la personne n'est pas en danger.

La maltraitance envers les aînés suscite des débats un peu partout sur la planète depuis de nombreuses années.(1; 2)

Une revue systématique récente a révélé que la maltraitance peut toucher, dans les pays à revenu moyen et élevé, environ 16 % des aînés de plus de 60 ans.(3) Cette proportion est considérée comme plus élevée chez les personnes vivant dans des catégories « à risque », y compris les personnes ayant une déficience physique ou une incapacité mentale, et les personnes vivant dans des établissements de soins.

Les aînés qui habitent dans les collectivités rurales ou éloignées ont également été identifiés comme potentiellement plus vulnérables à cause de l’isolement géographique et social, ainsi que de la difficulté à accéder aux services juridiques et de soutien. Les conditions extrêmes qui prévalent dans certaines communautés éloignées peuvent aussi augmenter l’isolement et les difficultés. Fait à noter, au Canada, environ 1 aîné sur 4 vit dans des zones rurales et des petites villes.(4)

La maltraitance envers les aînés peut être définie comme « un acte unique ou répété, ou le manque d'action appropriée, survenant dans toute relation où il y a un abus de confiance, qui cause du tort ou de la détresse à une personne âgée ».(3) Cette maltraitance prend diverses formes: systémique, physique, sexuelle, psychologique, verbale ou financière.

Bien que les responsables de politiques se penchent sur la question, les politiques adoptées permettent-elles de prévenir et contrer la maltraitance des aînés vivant dans les collectivités rurales ou éloignées ?

 

Ce que la recherche nous apprend

Une récente revue systématique de 47 articles a examiné les réponses politiques à la maltraitance des aînés dans les collectivités rurales et éloignées (en mettant l’accent sur l’Australie).(3) Voici les grands constats :
- Très peu de politiques étudiées traitaient explicitement des questions liées aux collectivités rurales et éloignées.
- Le fait de vivre dans une collectivité rurale ou éloignée est un facteur qui accroît la vulnérabilité des aînées à l’égard de la maltraitance (ce qui fait écho aux autres études sur le sujet).
- Certaines études qui s’étaient penchées sur la maltraitance au sein de familles agricoles soulignent que les solutions passent par une approche globale, laquelle peut inclure un plan de succession.
- L’accès à l’information et au soutien des personnes issues des collectivités rurales et éloignées est une priorité, tout comme l’importance de mieux comprendre les besoins de ces communautés.
- Il faut développer des réponses à l’échelle nationale, qui doivent toutefois inclure le développement de ressources localisées.
- En ce qui concerne la violence envers les aînés autochtones dans les collectivités rurales et éloignées, il est peu probable qu’une approche uniforme et rigide soit efficace. L’accès aux services nécessite souvent de se déplacer à l’extérieur de leurs communautés, ce qui peut être inquiétant pour certains aînés autochtones, en particulier s’il s’agit de quitter leur « nation ». Les auteurs soulignent également l'importance de développer des services informés par les traumatismes subis et sensibles sur le plan culturel. De plus, l’importance de consulter les membres des communautés autochtones locales a été soulignée, afin d’identifier les formes de maltraitance infligée aux aînés et cartographier les ressources existantes qui peuvent être utilisées.

Ce que vous pouvez faire

Pour faire face à la maltraitance qui peut survenir dans notre entourage, nous devons apprendre à poser trois gestes :

1.     Reconnaître les différentes formes et signes de maltraitance (tant les signes physiques, sociaux et comportementaux).

2.     Parler avec l'aîné concerné.

3.     Poser des questions, obtenez les conseils d'un spécialiste, et assurez-vous que la personne n'est pas en danger.(5)

Ressources en vedette

Billet de blogue: Les agressions sexuelles envers les aînés en établissements : sachez reconnaître les signes et demander de l’aide
Billet de blogue: Êtes-vous victime de maltraitance?
Billet de blogue: De la violence envers les personnes âgées chez le voisin ! Volet 1 : Qu'est-ce que la violence envers les personnes âgées?
Billet de blogue: De la violence envers les personnes âgées chez le voisin ! Volet 2 : Quels sont les facteurs de risque et les types de maltraitance envers les personnes âgées?
Billet de blogue: De la violence envers les personnes âgées chez le voisin ! Volet 3 : Que croient les Canadiens au sujet de la maltraitance par rapport aux données concernant l’ampleur du problème?
Billet de blogue: De la violence envers les personnes âgées chez le voisin ! Volet 4 : Quels sont les avantages et les inconvénients des interventions destinées aux personnes âgées qui subissent de mauvais traitements?
Évaluation de ressources Web: Protéger les adultes
Évaluation de ressources Web: Le dépistage de la violence conjugale et de l'abus envers les personnes âgées et vulnérables: fiche d'information pour le public
Évaluation de ressources Web: Être aidant à distance: vérifier les signes de maltraitance
Résumé des données probantes: Une femme âgée sur sept est victime de différentes formes de maltraitance dans le monde
Résumé des données probantes: Vers des lignes directrices sur les pratiques exemplaires pour prévenir les abus et la négligence envers les personnes âgées
Résumé des données probantes: Des données probantes limitées sur les interventions visant à prévenir ou à arrêter la maltraitance envers les aînés

Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Yon Y, Mikton C, Gassoumis Z, Wilber KH.  La prévalence de la maltraitance auto-déclarée chez les femmes âgées en milieu communautaire: une revue systématique et méta-analyse  Trauma, Violence & Abuse, January 2017: 1524838017697308.

  2. Hirst S, Penney T, McNeill S, et al.  Les lignes directrices sur les meilleures pratiques en matière de prévention de la maltraitance et de la négligence envers les personnes âgées  Canadian Journal on Aging. 2016; 35(2):242-260.

  3. Blundell B & Warren A. Examiner l'étendue des considérations rurales et éloignées dans la politique sur la maltraitance des personnes âgées: un examen de la portée The Australian Journal of Rural Health. 2019; 27(4): 351-357.

  4. Ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des aînés. Initiative des collectivités rurales et éloignées amies des aînés : un guide. Gouvernement du Canada, Ottawa, Canada, 2011.

  5. Gouvernement du Canada. Comment reconnaître les signes de mauvais traitements et aider les personnes âgées qui sont à risque. Gouvernement du Canada, Ottawa, Canada, 2017.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation