+AA
En

L’identité dans l’assiette : les activités alimentaires peuvent aider les aînés à maintenir leur identité

Les messages clés

  • La nourriture ne fait pas que nourrir le corps, elle permet de maintenir ou de reconstruire l’identité individuelle et sociale des aînés.

  • Les activités alimentaires améliorent l’estime de soi et favorisent une expérience plus positive du vieillissement, ce qui contribue au maintien des identités communautaires, ethniques et de genre.

  • La détérioration de la santé ou tout autre changement dû au vieillissement menace le contexte social des activités alimentaires, ce qui peut mener à de l’isolement social et une crise identitaire.

Vos parents et grands-parents vous ont peut-être partagé leur recette familiale secrète... En transmettant leur patrimoine culturel et culinaire, ils ont ainsi posé un geste simple qui leur permet de conserver leur identité individuelle et sociale. Et cela contribue à un vieillissement actif, et donc à une meilleure santé physique et mentale.

Dans toutes les cultures, tous les jours, les gens effectuent des tâches en lien avec la nourriture. Ces activités ont un rôle symbolique important et positif, car elles permettent de tisser des liens familiaux et sociaux, et cristallisent l’identité même d’une personne.

Chez les aînés, la capacité – ou l’incapacité – à prendre part à ces activités affecte leur perception identitaire. Les changements dus au vieillissement peuvent les empêcher de réaliser ces activités, restreindre leur participation à des situations sociales impliquant de la nourriture et augmenter le risque de malnutrition, ce qui réduira leur bien-être et augmentera leur sentiment d’isolement et de perte de sens.(1; 2)

En vieillissant, comment les aînés peuvent-ils maintenir leur identité et leur bien-être psychologique? Est-ce que la participation à des activités comme la cuisine et l’alimentation peuvent contribuer à leur épanouissement?

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique a examiné 22 études pour déterminer quelle est la relation entre les activités alimentaires des aînés et le maintien de leur identité.(3) Les études ont été menées dans un large éventail de contextes culturels, avec des groupes dominants ou minoritaires, au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Nouvelle-Zélande, en Thaïlande, en Espagne et au Chili.

L’analyse a révélé que diverses identités étaient maintenues en préparant des repas traditionnels, en mangeant des aliments traditionnels et en faisant les courses, car ces activités sont de nature sociale et permettent de donner et de recevoir du bonheur. Les femmes étant habituellement responsables de la préparation des repas dans de nombreuses cultures, les chercheurs ont trouvé que le fait de continuer à préparer les repas traditionnels (selon le pays d’origine ou selon les célébrations), à sélectionner les bons aliments ou à combiner habilement les assaisonnements pour que le repas soit savoureux et apprécié des autres, avait un effet positif sur la préservation d’identités ethniques et de genre malgré le vieillissement. L’estime de soi des aînés qui perpétuaient les traditions culinaires était maintenue, contribuant ainsi à leur bien-être.

Aussi, il semblerait que le fait de faire l’épicerie offre une opportunité pour la construction de l’identité, grâce à la création d’un réseau de soutien social caractérisé par des amitiés développées avec les employés des commerces et les autres clients.

Des changements de l’état de santé, la perte d’autonomie, le veuvage ou l’isolement social constituent toutefois des menaces au bien-être des aînés. Ces changements peuvent mener à une moins bonne estime personnelle et à une certaine invisibilité sociale. En effet, n’ayant plus l’autonomie requise pour préparer eux-mêmes les repas ou pour remplir les obligations liées à leur genre, certains aînés vivent une véritable crise identitaire et sont parfois exclus de certains événements sociaux. Par exemple, un homme nouvellement endeuillé qui doit apprendre à cuisiner ou une femme âgée qui doit déléguer la préparation des repas à son mari, car elle n’est plus en mesure de s’en occuper pourraient se sentir dépossédés de leur identité.

Que peut-on faire?

Le maintien de l’identité et de l’autonomie, tous genres confondus, est un phénomène complexe auquel les aînés sont confrontés.

Invitez-les à partager leurs recettes et leurs connaissances culinaires. Impliquez-les dans la planification et la préparation des repas. Les activités alimentaires sont loin d’être anodines. Elles sont source de bonheur et d’identité pour nous tous.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Gauvin FP, Lavis JN, Bhuiya A, Mahendren M. Citizen brief: Addressing nutritional risk among older adults in Ontario. Hamilton, Canada: McMaster Health Forum, 24 janvier 2015.
  2. Gauvin FP, Mahendren M, Lavis JN. Panel summary: Addressing nutritional risk among older adults in Ontario. Hamilton, Canada: McMaster Health Forum, 24 janvier 2015.
  3. Plastowa NA, Atwalb A, Gilhooly M. Food activities and identity maintenance in old age: A systematic review and meta-synthesis. Aging & Mental Health, 2015, 19(8): 667-678.
 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation