+AA
En

Attention quand vous marchez! La prévention des chutes chez les personnes âgées vivant dans la collectivité

Les messages clés

  • Au Canada, de nombreuses personnes âgées vivent dans leur domicile.
  • L'exercice, seul ou en combinaison avec d’autres stratégies, pourrait diminuer le risque de chutes ou de blessures résultant de chutes. 
  • Parlez avec votre professionnel de la santé au sujet des stratégies qui conviendraient le mieux pour réduire votre risque de chutes.

Chez les personnes âgées, le risque de chute est un phénomène bien réel. En fait, près de 20% des personnes âgées au Canada vivant à domicile ont déclaré au moins une chute en 2008-2009, alors que 256 011 personnes ont déclaré une blessure découlant d’une chute l'année suivante.(1)

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les personnes âgées font des chutes, notamment les maladies chroniques, les problèmes d'équilibre, une mauvaise vision, les troubles cognitifs, les effets secondaires des médicaments, les chaussures inadéquates et les chutes précédentes. Prendre une marche est parfois risqué, et de nombreuses blessures découlant de chutes surviennent lorsque les personnes âgées s'adonnent à cette activité.(1)

Avec tant de facteurs de risque de chute, la peur de tomber doit être prise au sérieux. Heureusement, il y a des choses que vous pouvez faire pour garder vos deux pieds sur terre en toute sécurité. On sait, par exemple, que l'exercice aide à éviter les chutes dans les établissements de soins de longue durée.(2; 3) Mais que peut faire l'exercice pour les 92% de personnes âgées au Canada qui vivent de façon autonome dans la collectivité?(4)

Ce que la recherche nous apprend

Il s’avère que l’exercice — seul ou en combinaison avec d’autres stratégies — aide à réduire le risque de chutes chez les personnes âgées vivant dans la collectivité.(4 ; 5)

Une revue systématique a révélé que l'exercice seul - effectué trois fois par semaine pendant environ 12 mois - peut abaisser le risque de chutes de façon générale, et plus spécifiquement les chutes qui entraînent des blessures. La plupart des études ont évalué des stratégies visant à améliorer la vitesse de marche, l'équilibre, et la force musculaire. Les exercices bénéfiques comprennent le tai chi, la musculation et les exercices visant à améliorer la flexibilité. Alors que l’exercice est parfois associé à des douleurs mineures, des ecchymoses ou des blessures et des fractures découlant de l’activité, il n’accroît pas le risque de blessures graves.(5)

Une autre revue systématique récente et une méta-analyse ont aussi révélé que l’exercice, seul ou en combinaison avec d’autres stratégies, prévient les chutes (et particulièrement les chutes entraînant des blessures). Des stratégies telles que les orthèses, les protecteurs de hanche, les initiatives des patients visant à l'amélioration de la qualité (c'est-à-dire l'autogestion et l'éducation), ainsi que les activités visant à évaluer et modifier son environnement s'avèrent, quand elles sont combinées à l'exercice, toutes utiles pour réduire le risque de chutes. Qui plus est, le risque de chutes graves entraînant des blessures est réduit quand l'exercice est combiné à des tests de vision et au traitement des problèmes visuels, surtout quand ces deux stratégies se conjuguent aux efforts d'élimination des facteurs de risque dans l'environnement de chacun. Malheureusement, les résultats de la revue systématique indiquent également que la combinaison de l’exercice avec certaines stratégies pourrait conduire à un risque de chutes, ainsi qu’à un risque accru de blessures à la suite d’une chute. L'accroissement du risque chez certains individus pourrait provenir de leur plus grande capacité de se déplacer en raison de l’exercice. Cependant, tout risque doit être équilibré par la nécessité d’améliorer la mobilité.(6)

Il ne faudrait pas que les chutes soient un phénomène inévitable pour les personnes âgées vivant à domicile. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour garder vos pieds bien plantés au sol. L'exercice peut être une excellente option, mais vous devriez parler avec votre professionnel de la santé et tenir compte de vos propres valeurs et de vos préférences pour décider quelle stratégie vous convient le mieux.


À Propos des Auteurs

Références

  1. Agence de santé publique du Canada. Chutes chez les aînés au Canada : Deuxième rapport. [Internet] 2014]. [consulté le 25 juillet 2018].
  2. Lee SH, Kim HS. Les interventions misant sur les exercices pour prévenir les chutes chez les personnes âgées dans les établissements de soins: une méta-analyse. Worldviews Evid Based Nurs. 2017; 14(1):74-80. doi: 10.1111/wvn.12193.  
  3. Silva R, Eslick G, Duque G. Exercices pour la prévention des chutes et des fractures dans les établissements de soins de longue durée : une revue systématique et une méta-analyse. J Am Med Dir Assoc. 2013; 14(9):685-9.e2. doi: 10.1016/j.jamda.2013.05.015. 
  4. Statistique Canada. La situation des personnes âgées dans les ménages. [Internet] 2015. [consulté le 25 juillet 2018].
  5. Grossman DC, Curry SJ, Owens DK, et coll. Les interventions visant à prévenir les chutes chez les personnes âgées vivant dans la communauté: un énoncé de recommandations du U.S. Preventive Services Task Force. JAMA. 2018; 319:1696-1704. doi: 10.1001/jama.2018.3097.
  6. Tricco AC, Thomas SM, Veroniki AA, et coll. Comparaisons des interventions pour prévenir les chutes chez les personnes âgées: une revue systématique et méta-analyse. JAMA. 2017; 318(17):1687-1699. doi: 10.1001/jama.2017.15006.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation