+AA
En

La mélodie du bonheur : de la musique pour favoriser le bien-être des aînés atteints de démence et leurs aidants

Les messages clés

  • Les aînés atteints de démence réagissent positivement à la musique.
  • Elle favorise le sentiment de bien-être et de contrôle, réduit l’anxiété, améliore la mémoire et permet de créer des liens sociaux.
  • Elle permet aux aidants de prendre soin de leurs proches à la maison, tout en favorisant leur propre santé mentale et psychologique.

Selon les données 2017 de l’Agence de la santé publique du Canada, la démence touche environ 7 % des personnes âgées de 65 ans et plus au Canada.(1) Certains de ces aînés habitent dans des établissements de soins de longue durée, tandis que d’autres vivent dans leur domicile et sont aidés au quotidien par des proches aidants. Le fait de vivre dans un environnement familier leur permet de conserver une certaine autonomie, ce qui favorise une plus grande qualité de vie et une meilleure santé, malgré les effets négatifs de la maladie. Mais prodiguer des soins à domicile à un proche atteint de démence n’est pas simple. Les aidants doivent apprendre à gérer les comportements difficiles des personnes atteintes de démence. Ils vivent souvent des problèmes de santé physique, de la détresse psychologique et de l’isolement social.

Depuis une vingtaine d’années, des approches alternatives comme l’art-thérapie et la musicothérapie sont proposées aux aînés atteints de démence et leurs aidants. Ces approches misent sur l’importance de la musique, et ce, peu importe les époques. La musique suscite des émotions et provoque des effets physiques chez les gens : une musique joyeuse ou calme fait baisser le rythme cardiaque et diminue le stress, par exemple. Saviez-vous que le chant choral faisait augmenter les hormones du système immunitaire, tout en favorisant le resserrement des liens sociaux?

Des activités structurées en lien avec la musique sont souvent offertes dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée aux aînés souffrants de démence, et leur effet positif est bien documenté. Est-ce que les aînés atteints de démence qui habitent dans leur domicile peuvent aussi bénéficier des effets positifs de la musique?

Ce que la recherche nous apprend

Des chercheurs ont recensé 17 études qui démontrent que la musique influence positivement la vie de ces personnes en réduisant l’agitation, ainsi qu’en améliorant leurs capacités cognitives et leur bien-être.(2) Ainsi, la musique permet de réduire les plaintes, la douleur, la violence verbale et physique, et la confusion des personnes agitées. Les études ont également révélé que la musique avait un effet positif sur la mémoire des aînés atteints de démence, en leur permettant de reconnaître des airs familiers, d’accéder à de vieux souvenirs, mais aussi de jouer d’un instrument ou d’effectuer des activités musicales.

L’impact social de la musique sur le bien-être des aînés et de leurs aidants n’est pas négligeable. La musique favorise l’engagement, le soutien et la communication entre les personnes. Elle peut soulager le lourd fardeau sur les épaules des proches aidants prodiguant des soins à des aînés atteints de démence. Par exemple, des chercheurs ont examiné si l’écoute de musique, couplée à une activité physique ou une discussion, aidait à améliorer l’humeur et à diminuer la détresse des aidants. Les résultats sont clairs : bien que les effets soient positifs chez l’aîné atteint de démence, la réponse des aidants était la plus importante en termes de relaxation, de confort et de bonheur.

Des études ont démontré que l’écoute individuelle de musique permet à la personne atteinte de démence d’être plus calme, ce qui contribue indirectement à réduire le stress des aidants. Aussi, des séances de musicothérapie en groupe dirigées par des professionnels en milieu familial ont permis de réduire l’anxiété des aidants en leur permettant d’exprimer et de partager leurs sentiments.

Dans les différentes études, on constate que la musique a permis d’améliorer la relation entre l’aidant (qui est bien souvent le conjoint) et l’aîné atteint de démence, en leur permettant de vivre une activité commune qui soit plaisante, comme auparavant. Elle a aussi permis d’améliorer la communication verbale et non verbale entre l’aidant et l’aîné, en favorisant la réminiscence des souvenirs partagés, que ce soit en jouant de la musique ou en chantant pour exprimer ses émotions, notamment. Aussi, la musique augmente l’estime de soi et diminue l’anxiété et la solitude des aidants.

En avant la musique!

La musique se veut un catalyseur de relations humaines, en permettant la création de solides liens émotionnels entre les personnes.

La musique est une stratégie simple et peu coûteuse dont les bénéfices sont bien réels. Pour aider les aînés atteints de démence, pourquoi ne pas leur permettre d’écouter leur musique préférée, de jouer d’un instrument, ou même de former une chorale?(3) Cela est tout aussi bénéfique pour les aidants. Il serait toutefois judicieux de ne pas leur laisser la tâche d’organiser et de diriger seuls ces activités musicales, car les bénéfices ressentis diminuent à cause du stress et de la charge mentale qui y sont reliés. Des activités musicales dirigées par des professionnels sont d’ailleurs offertes tant dans les centres d’hébergement, que par les services de loisirs de plusieurs municipalités. Alors, allons-y. Faisons résonner la mélodie du bonheur dans nos domiciles et nos communautés, et ce, pour le bien-être de nos aînés et de leurs aidants.


À Propos des Auteurs

Références

  1. Agence de la santé publique du Canada. La démence au Canada, y compris la maladie d’Alzheimer: Faits saillants du Système canadien de surveillance des maladies chroniques. 2017 [Internet]. [cité en juin 2018]. Disponible à https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/publications/diseases-conditions/dementia-highlights-canadian-chronic-disease-surveillance/demence-faits-saillants-systeme-canadien-surveillance-maladies-chroniques.pdf
  2. Elliott M, Gardner P. Le rôle de la musique dans la vie des aînés atteints de démence qui vieillissent dans leur milieu: un examen de la portée. Dementia. 2018; 17:199-213.
  3. Radio-Canada. La musique pour contrer la solitude dans les résidences pour aînés. 2018 [Internet]. [cité en juin 2018]. Disponible à: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1102155/musique-lutter-contre-solitude-residences-pour-aines-briser-isolement

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation