+AA
En

Les personnes âgées de plus en plus ciblées par des fraudes et des escroqueries

Les messages clés

  • Bien que les recherches indiquent que 5,4% des personnes âgées sont victimes de fraudes et d'escroqueries financières, la prévalence est probablement sous-estimée étant donné la quantité limitée de données sur le problème et le fait que les victimes hésitent à le signaler.
  • Le problème continuera de croître avec le nombre croissant de personnes âgées.
  • Davantage de recherches sur la prévalence des fraudes et escroqueries financières, ainsi que sur la façon dont elles affectent les victimes, sont nécessaires pour comprendre l'ampleur du problème et sensibiliser les professionnels à propos des façons de le détecter et de le prévenir.
Comme le nombre de personnes âgées continue d'augmenter (dont beaucoup ont des économies importantes), il n'est pas surprenant que les efforts d'individus mal intentionnés pour les escroquer augmentent également. Un rapport récent publié aux États-Unis a révélé que les victimes de fraudes ou d'escroqueries financières perdent plus de 36 millions de dollars par année (1).

L'exploitation financière des personnes âgées est reconnue comme un problème grave, associé à des conséquences majeures telles que l'augmentation des problèmes de santé mentale et physique, une augmentation des hospitalisations, une durée de vie plus courte et une qualité de vie diminuée. Cependant, nos connaissances sur l'ampleur du problème se limitent principalement aux «abus financiers» qui sont perpétrés dans le cadre d'une relation de confiance par un membre de la famille ou des aidants. On en sait peu sur les fraudes et les escroqueries financières commises par des étrangers.

Une récente revue systématique préparée par des chercheurs canadiens et américains est la première tentative d'estimer la prévalence des fraudes et escroqueries financières aux États-Unis (2). La revue systématique comprenait 12 études populationnelles, avec un total de 41711 personnes vivant dans la communauté. Dix études ne concernaient que des personnes âgées cognitivement intactes, et deux études comprenaient des personnes âgées ayant différents niveaux de fonctions cognitives.

Les types d'escroqueries ou de fraudes abordées dans la revue systématique touchaient les investissements, les produits et services, les emplois, les prix et subventions, les organismes de bienfaisance et les vols d'identité.

Ce que la recherche nous apprend

Dans l'ensemble, la revue systématique a conclu qu'une personne âgée sur 18 (5,4%) vivant dans la communauté et cognitivement intactes sont victimes de fraudes et d'escroqueries financières aux États-Unis. Cependant, la prévalence variait grandement selon la façon dont les études ont été menées et la tranche d'âge des participants.

Les études qui ont utilisé des questions fermées et descriptives ont trouvé un taux de prévalence plus élevé (7,1%) que les études misant sur les expériences auto-rapportées (3,6%). Les études de plus grande qualité avaient également un taux de prévalence plus élevé (7,5%).

La revue systématique note que les résultats sous-estiment probablement la prévalence réelle du problème pour diverses raisons: les populations particulièrement vulnérables, telles que celles ayant une déficience cognitive et vivant dans des centres d'hébergement et de soins de longue durée, ont été exclues des études; plusieurs études ont eu un faible taux de réponse, peut-être parce que les victimes hésitaient à partager des renseignements personnels; et les victimes de fraudes et d'escroqueries financières ont tendance à sous-déclarer le problème.

La revue systématique n'a pas permis de déterminer si les personnes âgées sont plus souvent victimes de fraudes ou d'escroqueries que les autres groupes d'âge, mais les personnes âgées ont des caractéristiques distinctes liées à l'âge qui les rendent plus vulnérables aux fraudes et escroqueries.

Éviter ou résister aux escroqueries et aux activités frauduleuses exige des fonctions cognitives complexes qui ont plus de chances de diminuer chez les personnes âgées. Les changements cognitifs liés à l'âge sont souvent associés à une mauvaise prise de décision et à une plus grande vulnérabilité aux escroqueries. Il n'est donc pas étonnant que les personnes âgées soient ciblées de manière disproportionnée par des tentatives de fraudes avec des systèmes conçus pour exploiter les vulnérabilités liées à l'âge.

La revue systématique a également révélé qu'en plus des pertes financières, les victimes peuvent éprouver des conséquences émotionnelles et des problèmes de santé, comme la dépression et l'anxiété. La majorité des victimes rapportent de la colère, du stress, du regret, de la trahison, de l'embarras, de la tristesse, de l'impuissance et de la honte.

Les auteurs de la revue systématique ont noté qu'étant donné la prévalence du problème, il est probable que les professionnels des systèmes de santé et sociaux travaillant avec les personnes âgées rencontreront régulièrement des victimes de fraudes et d'escroqueries financières. Ces professionnels pourraient ainsi jouer un rôle clé afin de faire face au problème. Les outils destinés à aider ces professionnels à dépister les victimes de fraudes et escroqueries financières représentent un domaine important pour de futures recherches.

À Propos des Auteurs

Références

  1. CNBC. $36 billion might be a low estimate for this growing fraud. [Internet]. 28 août 2017. Disponible à: https://www.cnbc.com/2017/08/25/elder-financial-fraud-is-36-billion-and-growing.html
  2. Burnes D, Henderson CR Jr, Sheppard C, et al. La prévalence de la fraude et des escroqueries financières chez les personnes âgées aux États-Unis: une revue systématique et méta-analyse. American Journal of Public Health, 2017, 107(8): e13-e21.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation