+AA
En

Vous avez du mal à perdre du poids? La pleine conscience peut être la solution

Les messages clés

  • La pratique de la pleine conscience est devenue une thérapie populaire pour traiter des problèmes psychologiques, y compris le stress, la dépression et l’anxiété.
  • Les données probantes issues de la recherche montrent que l'entraînement à la pleine conscience permet de réduire les compulsions alimentaires et encourage l’activité physique.
  • Les programmes en ligne peuvent offrir une bonne introduction à la thérapie basée sur la pleine conscience.

Si vous vous intéressez à ce qui se passe dans le domaine de la santé et du bien-être, vous êtes probablement au courant de l’intérêt croissant pour la « pleine conscience ».

Cette pratique a des racines dans le bouddhisme et repose sur la prise de conscience sans jugement et à chaque instant des pensées, des sentiments, des sensations et du milieu environnant (1). La pleine conscience inclut habituellement la méditation (qui renforce la capacité d'être dans le moment présent, sans être distrait par des pensées négatives reliées au passé ou par des inquiétudes au sujet du futur) mais elle la transcende pour encourager une plus grande appréciation de ce qui a lieu dans le présent et pour y porter une plus grande attention tout en prenant part à ses activités courantes.

L’entraînement à la pleine conscience est au coeur de programmes populaires pour traiter des problèmes d'ordre psychologique et pour faire la promotion de la santé psychologique et du bien-être mental. La réduction du stress basée sur la pleine conscience (1) et la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (2) sont deux de ces programmes qui s'adaptent pour répondre à des besoins spécifiques, comme la gestion du poids (3 ; 4).

Découvrir une façon sans danger, non invasive et non pharmacologique de perdre du poids aurait certainement des répercussions profondes : un excès de poids augmente le risque de souffrir de maladies chroniques graves tels que des maladies du coeur, d'un AVC et de diabète. Notons que près de 34 % des Canadiens adultes sont en surpoids (5). Les adultes atteints d’obésité ou de surpoids essaient plusieurs fois– sans succès – de perdre du poids (6). Y aurait-il une solution aussi simple que d’apprendre à « vivre dans l’instant présent »?

Une revue systématique de 12 essais cliniques randomisés a cherché à répondre à cette question, en évaluant l'effet de l'entraînement à la pleine conscience sur les comportements en matière d’alimentation et d’exercice chez des adultes souffrant d’obésité ou de surpoids (7). Les participants ont pris part à des séances d'entraînement jusqu'à 24 semaines, après quoi leur indice de masse corporelle (IMC), leurs épisodes de compulsion alimentaire et leur niveau d'activité physique ont été mesurés et comparés à ceux du groupe témoin qui n'a reçu aucun entraînement à la pleine conscience.


Ce que la recherche nous apprend

Les participants qui mettent en pratique la pleine conscience ont signalé une réduction considérable des épisodes de compulsion alimentaire et une augmentation du temps qu'ils consacrent à l'exercice. Cependant, on ne constate aucune différence significative de l’indice de masse corporelle (IMC) entre les groupes expérimentaux et témoins. Les auteurs de l’étude suggèrent que c’est peut-être en raison de la durée relativement courte des études. Une perte de poids significative ne se manifeste pas rapidement et – en remarquant que des études de longue durée observent des améliorations de l'IMC – les auteurs suggèrent que la plupart des études incluses dans la revue systématique ne mesuraient pas l'évolution du poids et de l'IMC pendant une période assez longue pour que la diminution des calories et l’augmentation de l’activité physique influencent sensiblement le poids ou la composition corporelle.

Des études plus approfondies sont nécessaires, mais déjà les données probantes de la présente revue et d'autres revues systématiques montrent que la pleine conscience est une voie prometteuse pour changer les comportements et briser les habitudes enracinées de longue date.

Vous êtes curieux et vous seriez intéressés à faire l'essai de la pleine conscience? Une façon de vous y mettre est de vous inscrire à un programme de pleine conscience en ligne. Des études montrent qu’ils peuvent réduire le stress et autres problèmes de santé mentale (8).

Ressources en vedette


À Propos des Auteurs

Références

  1. Kabat-Zinn J. Full catastrophe living: using the wisdom of your body and mind to face stress, pain, and illness. New-York, US: Delta Trade Paperbacks; 1990.
  2. Segal ZV, Williams JMG, Teasdale JD. Mindfulness-based cognitive therapy for depression: A new approach to preventing relapse. New-York, US: Guilford; 2002.
  3. Roberts KC, Danoff-Burg S. Mindfulness and health behaviors: Is paying attention good for you? J Am Coll Health. 2010; 59(3):165-173. doi: 10.1080/07448481.2010.484452
  4. Kristeller J, Wolever RQ, Sheets V. Mindfulness-based eating awareness training (MB-EAT) for binge eating: A randomized clinical trial. Mindfulness. 2014; 5:282-297. doi:10.1007/s12671-012-0179-1
  5. Statistique Canada. Embonpoint et obésité chez les adultes (mesures autodéclarées), 2014. [Internet] 2014. [consulté en juillet 2016]. Disponible en ligne http://www.statcan.gc.ca/pub/82-625-x/2015001/article/14185-fra.htm
  6. Hutfless S, Gudzune KA, Maruthur N, et coll. Strategies to prevent weight gain in adults: A systematic review. Am J Prev Med. 2013; 45(6):e41-e51. doi: 10.1016/j.amepre.2013.07.013
  7. Ruffault A, Czernichow S, Hagger M, et coll. The effects of mindfulness training on weight-loss and health-related behaviours in adults with overweight an obesity: A systematic review and meta-analysis. Obes Res Clin Pract. 2016. doi: 10.1016/j.orcp.2016.09.002
  8. Spijkerman MPJ, Pots WTM, Bohlmeijer ET. Effectiveness of online mindfulness-based interventions in improving mental health: A review and meta-analysis of randomised controlled trials. Clin Psychol Rev. 2016; 45:102-114. doi: 10.1016/j.cpr.2016.03.009.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation