+AA
En

Soutenir les personnes âgées à risque de malnutrition

Les messages clés

Au Canada, un grand nombre de personnes âgées sont exposées au risque d'une mauvaise alimentation ce qui peut entraîner de graves problèmes de santé. 

L'insuffisance des services disponibles, les limitations physiques, sociales et financières, et un manque de sensibilisation sur les moyens de recevoir de l'aide comptent parmi les nombreuses difficultés qui peuvent exposer les gens à un risque accru de malnutrition.

Un panel formé de membres du grand public suggère que l'accès à la nourriture et à l'information nutritionnelle,  des moyens de repérer les personnes à risque, et une meilleure coordination et prestation des services disponibles peuvent aider à améliorer la nutrition chez les personnes âgées.

Tout comme une voiture, notre corps fonctionne mieux quand il est bien entretenu et reçoit la quantité appropriée  de carburant de qualité. De la même façon, plus nous vieillissons plus notre corps est susceptible de se détériorer d'une manière ou d'une autre. C'est pourquoi une bonne alimentation est si importante et que les personnes âgées ont besoin d'être particulièrement vigilantes pour inclure dans leur régime assez de vitamines, de minéraux et d'autres nutriments pour alimenter un style de vie sain et actif au cours de leur retraite.

Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. La plupart des personnes font à l'occasion de mauvais choix alimentaires et certaines peuvent, pour diverses raisons,  ne pas toujours bien manger. Le plus inquiétant est le grand nombre de personnes exposées à un grave risque de malnutrition : elles n'ingèrent tout simplement pas assez de nutriments nécessaires à la bonne santé.  Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables en raison d'un ou de plusieurs facteurs y compris un manque d'appétit ou la perte du goût, un faible revenu, l'isolement ou une incapacité physique (1).

Cela constitue un sérieux problème : environ le tiers des Canadiens âgés de 65 ans et plus  sont à risque de malnutrition (1), ce qui les exposent à un plus grand risque de problèmes de santé comme le diabète, l'hypertension et les maladies cardiaques (2). Pire encore, le soutien disponible  – que ce soit de la part d'organismes communautaires, de prestataires de soins de santé, des hôpitaux, de diététistes ou de médecins – offrent rarement la coordination, le monitorage et la formation nécessaires pour satisfaire les besoins des personnes âgées  qui auraient besoin d'aide (3, 4).

Le Forum McMaster – un pôle de premier plan dans l'amélioration de la santé au moyen de la résolution collective de problèmes – a préparé un résumé des preuves de qualité les plus récentes sur le sujet et l'a partagé avec un panel de 11 personnes âgées de l'Ontario touchées par le problème de la vulnérablilité nutritionnelle. Le panel a partagé ses idées et ses expériences sur le problème et a discuté les options envisagées pour le régler. 


Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs
À Propos des Auteurs

Références

Ramage-Morin PL, Garriguet D. Risque nutritionnel chez les Canadiens âgés . Rapports sur la santé (Statistique Canada,  no 82-003-X au catalogue) 2013; no. 3, mars 2013. Disponible à http://www.statcan.gc.ca/pub/82-003-x/2013003/article/11773-fra.pdf. Consulté en décembre 2015.

Drummond, D. Commission on the Reform of Ontario's Public Services. Toronto, Canada: Government of Ontario; 2012

Keller H, Hedley M, Hadley T, Wong S, Vanderkooy P. Food workshops, nutrition education, and older adults: A process evaluation. J Nutr Elderly 2005;24(3):5-23.

Ontario LHIN. Senior Friendly Hospital Care Across Ontario: Summary Report and Recommendations. 2011.

Young K, Bunn F, Trivedi D, Dickinson A. Nutritional education for community dwelling older people: A systematic review of randomised controlled trials. Int J Nurs Stud 2011;48(6):751-80

Taggart J, Williams A, Dennis S, Newall A, Shortus T, Zwar N et al. A systematic review of interventions in primary care to improve health literacy for chronic disease behavioral risk factors. BMC Fam Pract 2012;13:49.

Desroches S, Lapointe A, Ratte S, Gravel K, Legare F, Turcotte S. Interventions to enhance adherence to dietary advice for preventing and managing chronic diseases in adults. Cochrane Database Syst Rev 2013;2:CD008722.

Aalbers T, Baars MA, Rikkert MG. Characteristics of effective Internet-mediated interventions to change lifestyle in people aged 50 and older: A systematic review. Ageing Res Rev 2011;10(4):487-97.

An R. Effectiveness of subsidies in promoting healthy food purchases and consumption: A review of field experiments. Public Health Nutr 2013;16(7):1215-28

Purnell JQ, Gernes R, Stein R, Sherraden MS, Knoblock-Hahn A. A systematic review of financial incentives for dietary behavior change. J Acad Nutr Diet 2014;114(7):1023-35

Ball L, Johnson C, Desbrow B, Leveritt M. General practitioners can offer effective nutrition care to patients with lifestyle-related chronic disease. Journal of Primary Health Care 2013;5(1):59-69.

Jefferies D, Johnson M, Ravens J. Nurturing and nourishing: the nurses' role in nutritional care. J Clin Nurs              2011;20(3-4):317-30.

Marshall S, Bauer J, Capra S, Isenring E. Are informal carers and community care workers effective in managing malnutrition in the older adult community? A systematic review of current evidence. J Nutr Health Aging 2013;17(8):645-51.

Thompson RL, Summerbell CD, Hooper L, Higgins JP, Little PS, Talbot D et al. Dietary advice given by a dietitian versus other health professional or self-help resources to reduce blood cholesterol. Cochrane Database Syst Rev 2003;(3):CD001366.

Liu W, Cheon J, Thomas SA. Interventions on mealtime difficulties in older adults with dementia: A systematic review. Int J Nurs Stud 2014;51(1):14-27.

Keller H, Hedley M, Hadley T, Wong S, Vanderkooy P. Food workshops, nutrition education, and older adults: A process evaluation. J Nutr Elderly 2005;24(3):5-23.

Keller H. Promoting food intake in older adults living in the community: A review. Appl Physiol Nutr Metab 2007;32(6):991-1000.

Keller H, Carrier N, Duizer L, Lengyel C, Slaughter S, Steele C. Making the most of mealtimes (M3): Grounding mealtime interventions with a conceptual model. J Am Med Dir Assoc 2014;15(3):158-61.

Gauvin FP, Mahendren M, Lavis JN. Panel Summary: Addressing Nutritional Risk Among Older Adults in Ontario. Hamilton, Canada: McMaster Health Forum, 2

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation