+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Les outils d’aide à la décision améliorent les connaissances des personnes qui prennent des décisions concernant le dépistage du cancer ou le traitement précoce du cancer

Trikalinos TA, Wieland LS, Adam GP, et al. Decision Aids for Cancer Screening and Treatment AHRQ Comparative Effectiveness Reviews. Rockville (MD): Agency for Healthcare Research and Quality (US); 2014 Dec. Report No: 15-EHC002-EF.

Question abordée par la revue systématique

Les outils d’aide à la décision aident-ils les gens à prendre des décisions concernant le dépistage du cancer, la prévention du cancer ou le traitement du cancer précoce?

Contexte

Il y a souvent des inconvénients et des avantages à prendre en compte lors de la prise de décisions concernant le dépistage du cancer et le traitement du cancer. Les outils d’aide à la décision fournissent des informations pour aider les gens à jouer un rôle actif dans la prise de décisions éclairées sur leurs options de soins de santé avec l'aide de leurs professionnels de soins de santé. Ils peuvent aider en améliorant les connaissances des gens à propos de ce qui est en jeu et des options disponibles. Ainsi, les outils d’aide à la décision permettent aux gens de se sentir mieux informés lorsqu'ils prennent des décisions en matière de soins de santé.

Comment la revue a été réalisée

Les chercheurs ont effectué une revue systématique des études publiées sur les outils d’aide à la décision jusqu'en juin 2014. Ils ont trouvé 68 essais contrôlés randomisés portant sur 25 337 personnes.

Dans les essais, les gens prenaient des décisions concernant le dépistage ou le traitement précoce du cancer du sein, de la prostate, du côlon, des ovaires, du col de l'utérus ou de la thyroïde. Des outils d’aide à la décision ont été fournies au moment de la décision.

Les types d'outils d’aide à la décision comprenaient des outils audio et visuels, des logiciels ou des sites Web, des documents imprimés, des grilles d'options et de l'éducation en personne.

Ce que les chercheurs ont trouvé

Par rapport à la non-utilisation des outils d’aide à la décision, l'utilisation des outils d’aide à la décision:

  • améliore les connaissances des gens sur les différentes options;
  • réduit légèrement les conflits décisionnels (se sentir mal informé); et
  • n'affecte pas l'anxiété.

Conclusions

Chez les personnes qui doivent prendre une décision concernant le dépistage du cancer ou le traitement précoce du cancer, les outils d’aide à la décision augmentent les connaissances sur les différentes options et réduisent le nombre de personnes qui se sentent mal informées ou confuses sur leurs options. L'utilisation des outils d’aide à la décision n'a pas affecté l'anxiété.

Utilisation des outils d’aide à la décision versus non utilisation des outils d’aide à la décision pour prendre des décisions sur le dépistage du cancer ou le traitement précoce du cancer

Résultats

Nombre d’essais (nombre de personnes)

Effet de l'utilisation des outils d’aide à la décision vs pas d’outil d’aide à la décision

Qualité des données probantes

Connaissances

38 essais (12 484 personnes)

Amélioration des connaissances

Élevée

Conflit décisionnel (ne pas se sentir informé)

28 essais (7923 personnes)

Les gens se sentaient un peu plus informés (environ 2 à 10 points sur 100)

Modérée

Anxiété

12 essais (2958 personnes)

L'anxiété ne différait pas entre les groupes

Élevée

 




Ressources Web connexes

  • Cancer du sein - risques et bénéfices, 50–69 ans

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Votre risque de mourir d'un cancer du sein est légèrement réduit si vous avez un dépistage régulier. Cependant, un dépistage régulier augmente vos chances d'un résultat faussement positif, de subir une biopsie et d'avoir une partie ou tout le sein enlevé inutilement.
  • Cancer du sein - algorithme pour les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande aux femmes âgées entre 50 et 74 ans, qui ne sont pas à risque élevé, de se faire dépister pour le cancer du sein tous les 2 à 3 ans. Parlez à votre médecin des options de dépistage si vous êtes à risque élevé ou si vous êtes âgée de plus de 74 ans.
  • Cancer du sein - questions fréquemment posées par les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande aux femmes âgées de 50 à 74 ans, qui ne sont pas à risque élevé de cancer du sein, de se faire dépister pour le cancer du sein tous les deux à trois ans.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation