+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Chez les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral, les interventions en réalité virtuelle améliorent la fonction globale du bras et les activités de la vie quotidienne

Jin M, Pei J, Bai Z, et coll. [TITRE] Clin Rehabil. 2021:2692155211066534.

Question à l’étude

Chez les personnes ayant subi un AVC, les interventions utilisant la réalité virtuelle améliorent-elles la récupération du bras, réduisent-elles les limitations d’activité et les restrictions de participation ?

Contexte

Un AVC se produit lorsque la circulation sanguine vers le cerveau est interrompue ou bloquée et que les cellules cérébrales sont endommagées ou meurent. La plupart des personnes ayant subi un AVC présentent un certain dysfonctionnement du bras, ce qui peut affecter leur capacité à participer à diverses activités.

La réalité virtuelle utilise la technologie informatique pour donner aux gens l’impression qu’ils se trouvent dans un environnement artificiel. Ils peuvent effectuer des actions physiques qu’ils ne pourraient peut-être pas faire aussi facilement dans le monde réel. Il existe différents types de systèmes de réalité virtuelle, allant des consoles de jeu, comme la Nintendo Wii, aux programmes développés spécifiquement pour la réadaptation. Certains sont totalement immersifs, avec des écrans vidéo montés sur la tête, tandis que d’autres sont moins immersifs (par exemple, un écran posé sur une table). On ne sait pas encore si les interventions utilisant la réalité virtuelle améliorent la fonction du bras et réduisent les limitations chez les personnes ayant subi un AVC.

Comment la revue a été menée

Les scientifiques ont procédé à une revue systématique des études publiées jusqu’en octobre 2021. Ils ont trouvé 40 essais cliniques à répartition aléatoire, avec un total de 2 018 personnes.

Les principales caractéristiques de ces essais sont les suivantes :

  • – l’âge moyen est de 53 à 76 ans et 62 % des sujets sont des hommes ;
  • les personnes ont subi un AVC ischémique (caillot de sang bloquant un vaisseau sanguin dans le cerveau) ou hémorragique (saignement dans le cerveau) et présentent une faiblesse légère à sévère du bras.;
  • les interventions de réalité virtuelle varient en fonction du type, de l’intensité et de la durée de la séance ; certaines sont plus immersives parce qu’elles impliquent un affichage monté sur la tête, tandis que d’autres sont non immersives (par exemple, des écrans multiples, des télévisions standard ou des moniteurs d’ordinateur) ;
  • la thérapie par réalité virtuelle durait de 2 à 12 semaines ; et
  • les interventions en réalité virtuelle sont comparées à des activités physiques sans réalité virtuelle (y compris la physiothérapie) ou à l’absence d’intervention.

Ce que les scientifiques ont trouvé

Comparées au groupe témoin, les interventions de réalité virtuelle :

  • améliore la fonction globale du bras, le degré de déficience motrice et les activités de la vie quotidienne dans une faible mesure ; et
  • n’améliorent pas les activités spécifiques liées aux tâches ou la participation aux activités.

Conclusion

Chez les personnes ayant subi un AVC, les interventions utilisant la réalité virtuelle améliorent la fonction globale du bras, le degré de déficience motrice et les activités de la vie quotidienne.

Effet des interventions en réalité virtuelle par rapport au groupe témoin chez les personnes ayant subi un AVC

Résultats

Nombre d’essais (nombre de personnes)

Effet des interventions en réalité virtuelle *

Fonction globale du bras

34 essais

(1 766 personnes)

Les interventions en réalité virtuelle améliorent légèrement la fonction du bras.

Degré de déficience motrice

26 essais

(1 127 personnes)

Les interventions en réalité virtuelle améliorent légèrement la déficience motrice.

Activités de la vie quotidienne

20 essais

(1 096 personnes)

Les interventions de réalité virtuelle améliorent légèrement les activités de la vie quotidienne.

Activités spécifiques liées aux tâches

15 essais

(911 personnes)

Les interventions en réalité virtuelle n’améliorent pas les activités des tâches spécifiques.

Participation aux activités

3 essais

(108 personnes)

Les interventions de réalité virtuelle n’améliorent pas le niveau de participation.

*L’ampleur de l’amélioration apportée par les interventions en réalité virtuelle par rapport au groupe témoin se base sur les différences moyennes standardisées (DMS), où DMS < 0,50 = petite amélioration ; DMS de 0,50 à 0,79 = amélioration modérée ; DMS ≥ 0,80 = grande amélioration.



Related Topics


Ressources Web connexes

  • Après un AVC: l'entraînement physique améliore-t-il la santé et la mobilité?

    Informed Health Online
    L'entraînement physique après un AVC peut améliorer la condition physique et la mobilité, mais peut demander beaucoup d'efforts et de motivation. La marche nordique, les tapis de course ou les vélos d’exercice sont des exemples d’entraînement physique. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Prévention des AVC: devrais-je avoir une procédure de l'artère carotide?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les personnes ayant eu un AVC léger (ou modéré) ou un accident ischémique transitoire au cours des 6 derniers mois et ayant un rétrécissement de l'artère carotide afin de décider si elle doive ou non subir une intervention carotidienne. L'outil compare les avantages, les risques, et les effets secondaires des deux options. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Statines: devrais-je en prendre pour prévenir une crise cardiaque ou un AVC?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les personnes qui envisagent de prendre ou non des médicaments appelés des "statines" afin de réduire leur risque de crise cardiaque et d'AVC. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil comprend également des options de traitement alternatives à la prise de statines telles que tenter de réduire les risques avec des changements dans les habitudes de vie. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation