+AA
En

Cinq mythes sur le vieillissement réfutés

Les Canadiens vivent plus longtemps que jamais, mais avoir un état de santé qui se détériore n'est pas un phénomène inévitable du processus de vieillissement. Nous pouvons démystifier les idées préconçues sur le vieillissement et changer nos façons de concevoir le vieillissement à la lumière des meilleures données probantes issues de la recherche. Examinons de plus près cinq mythes sur le vieillissement:

1. Tous les aînés perdent leurs dents
La santé bucco-dentaire des Canadiens est en fait comparable à la santé bucco-dentaire des personnes vivant dans la plupart des pays développés, voire meilleure. De plus, la santé bucco-dentaire chez les aînés canadiens s'améliore. Cela dit, les choses pourraient être mieux. Selon l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé, environ 20% des Canadiens âgés de 60 à 79 ans n'ont plus de dents ou sont édentés. Environ 32% des Canadiens n'ont pas d'assurance dentaire et de nombreuses personnes évitent de se rendre chez un dentiste en raison de préoccupations liées aux coûts. Les bons soins bucco-dentaires et les contrôles réguliers jouent un rôle important dans le maintien d'une bonne santé bucco-dentaire chez les personnes âgées.
Consultez nos articles fondés sur des données probantes concernant les soins bucco-dentaires.

2. La dépression est un phénomène normal du vieillissement
Bien que la dépression soit fréquente chez les personnes âgées, elle n'est pas un phénomène normal du vieillissement. Le vieillissement peut impliquer de nombreux changements, y compris la retraite, la mort d'êtres chers et des problèmes médicaux. Il est normal de se sentir triste ou mal à l'aise avec ces changements. Cependant, la dépression est un problème médical qui interfère avec le fonctionnement normal. Il est important de parler de la dépression chez les personnes âgées et de briser la stigmatisation qui peut être associée à la dépression.
Consultez nos ressources fondées sur des données probantes concernant la santé mentale.

3. Le vieillissement mène inévitablement à la faiblesse, à la fragilité et à la dépendance
Bien que le volume musculaire et la force puissent diminuer progressivement avec le vieillissement, surtout après l'âge de 70 ans, ces changements peuvent être ralentis ou même empêchés en faisant régulièrement de l'activité physique. De plus, en dépit de ces changements, la plupart des personnes âgées en bonne santé vivent sans faiblesse et peuvent rester indépendantes dans leurs activités quotidiennes.
Consultez nos ressources fondées sur des données probantes concernant la fragilité.

4. Les personnes âgées devraient limiter leur niveau d'activité physique
Ce mythe persiste encore parmi certaines personnes âgées (mais aussi chez les plus jeunes) et dans certaines cultures. De nombreuses études ont démontré que la plupart des problèmes de santé peuvent être améliorés par certains types d'exercices. Il est également important de noter que l'exercice joue un rôle important dans la prévention de plusieurs maladies.
Consultez nos ressources fondées sur des données probantes concernant l'exercice.

5. Vieillir signifie la fin de la sexualité
La sexualité est une partie fondamentale de l'humanité, et ce, à tout âge. Beaucoup de personnes âgées restent intéressées par le sexe et les activités sexuelles, à condition qu'elles restent en bonne santé. La ménopause et l'impuissance sont des problèmes de santé communs qui peuvent affecter la santé sexuelle, mais il existe de nombreuses options de traitement pour le maintien de votre capacité sexuelle.
Consultez nos ressources fondées sur des données probantes concernant la santé sexuelle.

À Propos des Auteurs
À Propos des Auteurs
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation